Adopter un furet

Vous avez vu des vidéos de furets en ligne, ou bien vous avez une connaissance qui s'occupe de furets, et vous vous êtes mis en tête d'adopter une de ces petites bêtes ? Avant d'adopter, vous-êtes vous bien renseigné et posé les bonnes questions ? Voici quelques informations à lire avant de vous décider à adopter ...

Une santé fragile

On considère un furet comme étant senior à partir de 5 ans, avec une espérance de vie de 8 à 12 ans. L'espérance de vie du furet est influencée par de nombreux facteurs : en effet, en plus des accidents domestiques tels que les occlusions intestinales, celui-ci a un système digestif difficile. On recommande de bien choisir son alimentation et d'éviter de trop la changer.

Le furet est considéré comme un animal fragile, qui  peut vite partir. Il nécessite un suivi régulier par un vétérinaire spécialisé en nouveaux animaux de compagnie (NAC). Il faut également surveiller son comportement et ses selles quotidiennement afin de s'assurer de son état de santé. On entend malheureusement souvent parler de furets décédés trente minutes à une après-midi après avoir remarqué les signes d'un problème... Loin de nous l'idée de vous inquiéter, mais il faut s'y préparer, et bien surveiller ses furets.

Un suivi régulier

La stérilisation est indispensable et vitale chez la furette non reproductrice, afin d'éviter un hyperoestrogénisme, soit une surproduction d'hormones sexuelles pouvant entraîner une anémie. La stérilisation est également pratiquée chez le mâle afin de réduire les odeurs corporelles et les comportements agressifs envers les autres furets. Il existe deux types de stérilisation : la stérilisation chirurgicale, et stérilisation hormonale, via la pose d'un implant sous-cutané. Nous sommes contre la stérilisation ou castration chirurgicale : en effet, en plus des risques inhérents à toute chirurgie, une corrélation aurait été établie entre la stérilisation chirurgicale et la maladie surrénalienne 3 ans après leur stérilisation...

La pose de l'implant est une solution qui amènerait moins de complications plus tard, et dont l'intervention serait bien moins risquée. Cependant, la durée de vie d'un implant va de 1 à 3 ans, suivant le furet. L'implant nécessite donc une surveillance de vos furets. En cas de signe de disparition de l'effet de l'implant (gonflement des testicules ou de la vulve, changement de comportement, etc), il est nécessaire de refaire implanter votre furet.

Il faut également s'assurer que vos furets soient vaccinés au minimum contre la maladie de Carré, qui est fatale chez le furet dans 100% des cas. Dans notre refuge, la vaccination et stérilisation sont comprises dans les frais d'adoption. Il n'empêche que des rappels seront à prévoire au cours de la vie de votre animal afin d'assurer une couverture parfaite contre la maladie.

Un environnement à adapter

Le furet est un animal très curieux et têtu, souvent comparé à un enfant en bas âge. Il n'a aucune notion du danger et, roi des bêtises, repoussera souvent les limites de vos solutions pour le garder sain et sauf. Il y aura probablemement des aménagements à faire chez vous afin de limiter les risques d'accidents domestiques, tels que reboucher des trous dans les murs, changer du mobilier de place pour leur éviter d'escalader, acheter des tapis en cas de chute, bloquer des accès vers des pièces ou fenêtres... A moins que vous n'ayez une pièce déjà libre à consacrer aux furets, cela prendra certainement du temps, réflexion et investissement.

Avez-vous d'autres animaux de compagnie ? Le furet est un prédateur qu'il faudra absolument tenir à distance des rongeurs (souris, rats, lapins) et autres petits animaux tels que les oiseaux. Certains chiens, tels que les terriers, ont été élevés afin de chasser les petits animaux tels que le putois. Il arrive qu'ils s'entendent très bien, mais il est vivement déconseillé de mettre les chiens en contact les furets, sauf si vous avez un contrôle total sur votre animal et les surveillez bien ! Si vous comptez avoir plusieurs types d'animaux, il faudra donc envisager de les garder séparés. Il est possible également que certains furets ne s'entendent pas entre eux. Le refuge pourra vous conseiller sur quels furets disponibles à l'adoption s'entendent bien, mais nous ne pourrons garantir si vous adoptez d'autres boules de poils plus tard que ceux-ci deviennent meilleurs amis...

Des besoins particuliers

Le furet est un animal auquel on s'adapte, et pas l'inverse. Comme pour tout animal, il faut bien se renseigner sur son mode de vie, ses besoins, et les soins à lui apporter. On recommande de discuter avec les bénévoles de l'association, avec des personnes qui s'occupent de furets, se renseigner auprès de groupes ou communautés sur le furet, etc.

Il faut aussi accepter que le furet est un animal à l'odeur musquée très particulière. C'est un des préjugés les plus fréquents, et bien que son odeur soit loin de celle de son cousin le putois, et qu'elle soit régulable via la stérilisation, elle sera tout de même présente. Les glandes sébacées (peau) du furet, en particulier chez le mâle, produisent du sebum qui joue un rôle dans la reproduction et la protection du poil. L'odeur d'un mâle non stérilisé et en rut peut être très désagréable, raison pour laquelle le mâle est souvent castré hormonalement.

L'odeur du furet se collera donc partout où il dort et se frotte, y compris vos mains et vêtements. Certaines personnes apprécient cette odeur particulière, mais il est nécessaire de manipuler et sentir des furets plusieurs fois avant l'adoption afin de savoir à quoi s'attendre. Attention : on ne lave pas un furet, sauf en cas de nécessité, et seulement à l'eau claire. Le sebum joue un rôle important chez le furet, et le laver fréquemment pourrait avoir un effet contraire en suractivant la production des glandes sébacées...

Il faut bien se renseigner sur les accessoires dont le furet a besoin. On privilégiera des jouets adaptés, difficiles à déchirer et ingurgiter, et non des jouets dits esthétiques. En effet, il n'est pas nécessaire que le jouet vous plaise pour qu'il stimule votre furet. De plus, les jouets pour chats avec plumes ou ficelles peuvent être dangereux pour votre compagnon.

Il faut également respecter la photopériode du furet. Le furet est un animal qui dort beaucoup et profondément (16 à 20 heures par jour), avec en général deux pics d'activité de deux à trois heures le matin et le soir. Mais les cycles quotidiens du furet sont influencés par la durée d'ensoleillement et la température des saisons, appelée photopériode. La photopériode joue un rôle hormonal important chez le furet et le non respect des cycles saisonniers peut provoquer de graves problèmes de santé chez celui-ci. Il est recommandé de placer la cage près d'une fenêtre dans volet afin que le furet bénéficie d'une luminosité naturelle en fonction des saisons.

De la patience et de l'entraînement

Un furet demande au minimum 4h de sortie par jour en dehors de sa cage, où il pourra se dépenser, jouer et se stimuler. Comme pour un enfant en bas âge, ces sorties demanderont une surveillance au minimum partielle et un checkup régulier. Il est également recommandé de jouer un peu chaque jour avec vos furets et les manipuler afin qu'ils s'habituent à votre odeur et au contact humain. Cela peut aider à diminuer les morsures et améliorer le contact et l'affection que vous aurez avec votre animal.

L'éducation de votre furet demandera du temps, de la patience, et un entrainement régulier. L'éducation n'a rien avoir avec celle d'un chat ou d'un chien, et elle peut prendre un certain temps, suivant le furet.

Les entrainements les plus courants sont l'inhibition de la morsure et l'utilisation de la litière.

Les furets mordillent pour communiquer, mais il arrive que ceux-ci mordent trop fort et ne contrôlent pas leur force. Le contrôle de la force de la morsure est ce qu'on appelle l'inhibition de la morsure. Les animaux apprennent à contrôler leur force en jouant avec leurs adelphes et parents dès le plus jeune âge. C'est en entendant les autres couiner, gronder ou répliquer que les animaux apprennent quand trop, c'est trop. Les morsures peuvent également arriver quand les furets ont peur, ont besoin d'attention, sont en rut, etc. C'est pourquoi certains furets qui ont été séparés de leur portée et parents trop tôt, ou qui ont été très peu manipulés par des humains, peuvent mordre souvent et fort. Il est nécessaire des les habituer à être manipulés, en leur faisant comprendre quand ils dépassent les bornes et mordent trop fort. Attention, ne jamais taper un furet ! Il existe des méthodes d'entrainement assez efficaces pour entrainer leur inhibition, basées sur des gestes et des isolements courts de 10 minutes.

Certains furets sont 100% propres, et d'autres non. Bien que l'on puisse limiter les déjections en dehors de la litière en entrainant le furet à l'utiliser avant de pouvoir sortir de la cage, il faudra s'apprêter à ramasser beaucoup de déjections. Le furet n'est pas réputé pour être patient et courera dans le coin de la pièce le plus proche pour y faire ses besoins. Les déjections du furêt sont très odorantes ! Les furets n'aiment pas non plus marcher dans leurs besoins, nettoyer la litière quotidiennement augmentera leur chance de l'utiliser et limitera les odeurs dans la pièce. Le furet est routinier : le récompenser quand il se soulage dans la litière (et non à côté) l'encouragera à utiliser la litière avant que vous ne le laissiez sortir. vous serez ensuite tranquille pendant une à deux heures ! Cela demandera donc de le surveiller à son réveil pour pouvoir effectuer un renforcement positif efficace.

Des frais importants

Il va de soi que, le furet étant un NAC, sa santé fragile et les suivis réguliers pourront générer des frais atteignants rapidements plusieurs centaines d'euros en un court laps de temps. Les déplacements, consultations, analyses de sang et de selle, échographies abdominales, et traitements auront un coût bien supérieur aux croquettes, litière, et frais quotidiens. Plusieurs membres ont pris l'habitude de mettre un montant de côté chaque mois afin de pouvoir régler les urgences extraordinaires de leurs furets. Des exemples de factures peuvent être trouvées plus bas dans la vidéo.

On peut également inclure les adaptation à leur environnement et les bêtises que les furets peuvent commettre, tels que les objets abimés ou cassés, les dégâts au mobilier, lino, parquet, murs, nettoyage, etc.

D'autres questions à se poser

  • Réfléchissez à l'éventualité d'une perte de travail, un déménagement, une grossesse, une allergie, une séparation. Sauriez vous quand même le garder ?
  • En période de vacances, vous suivra-t-il ou avez-vous quelqu'un de compétent pour s'occuper de lui ?
  • Êtes-vous prêt à le garder, même si dans votre foyer, il n'y a que vous qu'il accepte ?
  • Êtes-vous prêt à le garder jusqu'à la fin de sa vie, même s'il est vieux, malade et qu'il risque d'y avoir beaucoup de soins ?

Vivre avec un furet, c'est aussi ...

Beaucoup trop de personnes décident d'adopter un furet en ne voyant que le côté mignon, puis sont dépassés et abandonnent aussi vite...

Voici une vidéo pour montrer un peu le côté obscur du furet, c'est à dire les bêtises, les dégâts, les hors-piste. Tous les furets ne font pas des bêtises, ceux-ci s'entrainent. Nous ne voulons pas vous décourager, mais il faut se préparer aux responsabilités et côtés moins glamours du furet.

Merci à Sabrina pour cette vidéo.